Le pré-cinéma : les jouets optiques

Le thaumatrope :

Il est inventé par l’astronome John Herschel (1792-1871) et c’est l’anglais John Ayrton Paris (1785-1856) qui le commercialise en 1825 : « Il s'agit d'un disque de carton tenu entre deux fils. Sur une face on dessine un oiseau. Sur l'autre, une cage. Avec les fils, on fait tourner le disque très vite : on a l'illusion de voir l'oiseau dans la cage. »* Ensuite, plusieurs autres modèles sont inventés pour le plaisir de l’œil.






La première illusion de mouvement : le phénakistiscope.

Avant le cinéma, les premières images en mouvement sont réalisées grâce au phénakisticope, inventé en 1832 par le belge Joseph Plateau.








Le zootrope

Regardez bien, vous comprendrez même si vous ne parlez pas anglais !





Le zootrope a été inventé en 1834, par William Georges Horner, qui s'est inspiré du phénakisticope .




Le folioscope ou flip-book



L’anglais John Barnes Linnett invente le folioscope, aussi appelé flip book, en 1868.




Le praxinoscope



Il a été inventé en 1876 par le français Emile Reynaud.




Un praxinoscope avec boîte à musique...




La lanterne magique :

La lanterne magique est très ancienne, elle a été inventée en 1659 par le physicien hollandais Christian Huygens.






Une séance des fantasmagories de robertson est visible ici, (pour les plus impatients aller à l'instant 25:19.)

Le théâtre optique

Emile Reynaud ne s'est pas contenté d'inventer le praxinoscope. Il l'a perfectionné jusqu'à en faire un moyen de représentation très proche du cinéma d'animation. Walt Disney lui-même nous présente ce talentueux pionnier de l'image animée.



video


Pour suivre les deux petites scènettes d'Emile Reynaud : "Pauvre Pierrot" et "Autour d'une cabine" en qualité optimale, suivre la conférence de Dominique Willoughby, (à partir de l'instant 49:50 mn).